JEUDI 13 FÉVRIER 2020

Département du Loir et Cher (41)

Maison de Bégon de Blois

Les compagnies présentes : Cie Pih-Poh / Jean-Jacques Silvestre / Omnivion / Cie Puzzle Centre

Programme : Accueil à 9h / Début des spectacles à 9h30 / Fin de journée vers 16h30 – Repas sur inscription : lintruse@laposte.net

Distribution

Lecture : Ida Tesla
Musique : Jean-Paul Rigaud
Diffusion : Cécile Gaurand

Puissances de vie : Trois femmes migrantes

Cie PIH POH

À partir d’entretiens de femmes de différentes origines (Algérie, Portugal et Pologne) collectés par la chercheuse Poleth Wabled, Ida Tesla nous propose d’entendre les voix d’habitantes de la Région Centre-Val de Loire, porteuses d’Ailleurs. Elles se remémorent leur arrivée en France ou celle de leurs parents. Accompagnée à la musique par Jean-Paul Rigaud, muni d’un instrument voyageur lui aussi, mélange de vielle à archer et de sarangui (instrument de musique hindou), ils feront revivre ensemble ces histoires intimes, tantôt belles et joyeuses, tantôt cruelles et nostalgiques, mais toujours précieuses, pour comprendre ce que nous sommes en tant que communauté nationale, riche de ces apports du monde entier. À l’heure du triomphe des logiques identitaires et des frontières fermées, ce moment de partage souhaite témoigner du creuset culturel qu’est notre région.

 

Les lumières de la vie – Jean-Jacques Silvestre

Conte à partir de 8 ans.

Ce spectacle se compose de récits merveilleux voire fantastiques. Les personnages qui les animent sont étranges, mystérieux… Leurs rencontres sont parfois improbables. Elles nous interrogent sur le sens qu’ils donnent aux relations qu’ils entretiennent entre eux, sur leurs destins et leur détermination pour le meilleur ou pour le pire.
La mise en scène théâtralisée reste sobre et fidèle à l’esprit des veillées à l’ancienne. Les flammes des bougies* vacillent, évoquent les âmes des personnages et les éclairent progressivement l’espace scénique. Le titre est un clin d’oeil au film de Charlie Chaplin « Les lumières de la ville » mais, en réalité, ce spectacle est né suite à la découverte d’un personnage issu des traditions populaires bretonnes, « l’Ankou » et d’un film de Fritz Lang « Les trois lumières ». (* Sauf problème de sécurité)

Distribution

Récits adaptés, mis en scène et dits par Jean-Jacques Silvestre

Politeïes – Omnivion

Performance chorégraphique, vidéographique et musicale
Durée
: ~ 55min

Une création chorégraphique inclusive (danse et santé psychique), qui interroge nos attachements et nos aspirations idéologiques sur le vivre en communauté. Chaque participant est invité à composer des matières artistiques sur ses préoccupations politiques et sociales. Une jubilation chorégraphique du potentiel expressif généré par une communauté hétérogène qui accueille la différence. L’exclusion du corps déviant, du corps-esprit déséquilibré, la place de l’individu singulier, la corruption des élites, la solidarité et les nouvelles utopies du vivre ensemble semblent être des sujets essentiels pour contempler la complexité de nos civilisations. Polite(i)es est élaboré par l’improvisation, l’écriture de plateau, le croisement des disciplines artistiques par une équipe composée d’artistes amateurs et professionnels.

Distribution

Direction Dimitri Tsiapkinis
Interprété par Dianne Bikok, Christine Causera, Emilie Coudère, Annaïck Nicolazic, Claire Guillaume, Nikicha Jaillette, Roland Lebret, Gilles Lolivier, Ghislaine Lorne, Lilou Melamed, Catherine Mondou, Bruno Morin, Kostas Papazoglou, Keely Sigot, Dimitri Tsiapkinis, Nael Tsiapkinis, Quentin Perrotte, Rosa Pires de Matos, Yvan Pousset, Xing Yang.
Éclairage, régie technique Marine Pourquié

Partenaires

Partenaires et financement :

DRAC et ARS Centre, Fonds de dotation Transept37, CHRU de Tours, Ville de la Riche, Ville de Tours, SNCF Fondation, Arpents d’Art, Centre Social la Rabière.

Une femme de papier – Cie Puzzle Centre

Elle a 27ans, elle est comédienne et se bat pour exister dans son métier.
Sous l’emprise d’une éducation où la femme ne sait pas s’émanciper, elle laisse éclater son imaginaire pour y vivre pleinement ses rêves et ses passions comme dans l’Italie de son enfance au doux parfum de liberté.
Entre fragilité, humour et espoir, son intimité, posée à même le papier, nous fait vivre trois années clés, qui, pas à pas, lui permettront de donner la vie.

Distribution

Expérimentation et recherche en écriture scénique
Création théâtrale d’Adrienne Bonnet
Interprétation : Raphaëlle Sahler, Julien Espéron et Adrienne Bonnet
Image : Anaïs Enshaian
Création musicale : Julien Espéron
Création lumière : Frédéric Duplessier
Scénographie : Évelyne Ferrand-Hemmelding

Partenaires

Coproducteurs et partenaires : La Région Centre-Val de Loire, Conseil départemental du Cher, les Terres du Haut Berry avec le soutien de la
Région Centre-Val de Loire dans le cadre du PACT, la Communauté de communes Brenne Val de Creuse, la ville de Néons-Sur-Creuse, la Ligue de l’enseignement du Cher, le Centre des grands Moulins de Graçay, la Grange théâtre de Vaugarni, la Forge Aubigny-sur-Nère, l’Abbaye de Noirlac.